Se souvenir de moi Mot de passe oublié ?
 Vous êtes ici : Accueil > Bien manger > Comment déjouer les pièges de l’été ?
Forum LeDietmed
Calculez votre IMC
Dossiers LeDietmed
Vos questions - Nos réponses
Encyclopédie Nutritionnelle
Recettes minceur LeDietmed
Recettes Light
de Chefs
Fruits et Légumes
de saison
Je calcule mon
activité physique
Comment déjouer les pièges de l’été ?
L’été tant attendu est enfin là, avec son soleil, sa douceur et… ses tenues légères ! C’est la saison où l’envie d’être bien dans son corps est la plus forte, et paradoxalement la saison de toutes les tentations (glaces, barbecue, boissons rafraîchissantes mais sucrées, beignets, churros…).

Comment le passer sereinement, sans reprendre les kilos souvent perdus dans l’urgence au printemps ?

Les tentations de l’été :

Le barbecue : il fait beau et doux, c’est le moment où jamais pour sortir le barbecue et organiser des grands dîners à la fois simples et conviviaux. Le barbecue en soi n’est pourtant pas un mauvais mode de préparation, puisqu'il permet une cuisson sans ajout de matière grasse. En revanche, il est souvent synonyme de viandes grasses : merguez, saucisses en tout genre, magret de canard, entrecôte et côtes de bœuf… et aussi de grandes quantités ! Ainsi, quand les longues soirées estivales s’éternisent autour du barbecue, les fournées se multiplient et on peut alors afficher au compteur des portions de viandes démesurées. Ainsi, 2 règles simples pour limiter les dégâts du barbecue : choisir des viandes maigres (poulet, bavette, rumsteck, onglet, magret de canard en enlevant le gras…) et limiter les portions à idéalement 150 g maximum (une belle tranche). Enfin, attention à l’accompagnement, et préférez des pommes de terre cuites en papillotes d’aluminium sur le barbecue, accompagnées d’une salade verte, et évitez les frites, salades en sauces de type piémontaises et coleslow…

Les salades : Plat estival par excellence, la salade composée est aussi associée dans les esprits à « plat minceur ». Attention, c’est loin d’être toujours le cas ! La salade composée peut être une vraie « bombe » calorique, si les ingrédients riches se multiplient : gésiers, lardons, noix, fromages, pommes de terres sautées, avocat, olives, tarama… Par ailleurs, elles sont souvent très généreusement assaisonnées. Ainsi, préférez les niçoises, crudités/poulet ou thon, océanes (crevettes, saumon, crudités) plutôt que paysannes, Sud-Ouest, salade de chèvre chaud, tomates mozza arrosées d’huile d’olive et autres salades grecques (olives, fêta...). Si possible, demandez-là peu assaisonnée ou mieux, demandez la vinaigrette à part et cantonnez-vous à une belle cuillère à soupe.

Les sodas et jus de fruits : L’été, c’est aussi la saison des verres en terrasse quand la soif se fait sentir, c’est-à-dire souvent ! Pour avoir bonne conscience, certains choisissent un jus de fruits fraîchement pressé, d’autres moins scrupuleux choisissent un soda… mais gardez bien en tête qu’un jus de fruit, même frais, c’est l’équivalent de 7 morceaux de sucres, soit autant qu’un soda ! Alors une pause boisson fraîche pourquoi pas, mais pour que la balance n’y voit que du feu : préférez un soda light, un Perrier rondelle ou un jus de tomate !

Les glaces : Les marchands de glace ambulants l’ont bien compris, c’est la saison ou jamais pour envahir les trottoirs ! Alors quoi de plus tentant qu’une glace lorsque la température atteint des sommets et que l’air ambiant est à la détente ? Là encore, il est possible de réduire les excès en faisant les choix judicieux : si les glaces sont très riches car préparées à base de crème, les sorbets ne sont « que » de l’eau sucrée et sont donc nettement plus raisonnables pour la ligne ! Ainsi, deux boules de sorbets (fruits de la passion/fraise/citron/fruits des bois…) sont à peine plus caloriques qu’un beau fruit ! Attention, ils n’apportent ni les vitamines, minéraux et fibres qui vont avec, donc ne faites cette « équivalence » que de façon occasionnelle. Bien sûr, fuyez les coulis et autres toppings (éclats de noisettes, pépites de chocolat, pralins…) qui peuvent tripler l’addition calorique de votre cornet.

L’apéro : Un ou deux verres de rosé, des olives, des cacahuètes et quelques rondelles de saucissons… c’est ainsi que débute bon nombre de nos soirées estivales. Ce petit apéro parait presque innocent, et pourtant, il apporte quasiment autant de calories que le dîner qui va suivre ! Pour limiter la casse : remplacer les olives et cacahuètes par des bâtonnets de crudités et des tomates cerises, le saucisson par du jambon de pays et limitez-vous à un seul verre d’alcool, à siroter doucement.

Le goûter sur la plage : Qui n’a pas été tenté par les vendeurs de « beignets, churros, glaces et pralines » qui arpentent les plages à longueur de journée ? Autant de tentations aussi alléchantes que caloriques. Alors pour ne pas être tentée, apportez-vous de quoi grignoter sainement et savoureusement sur la plage : préparez-vous par exemple des tranches de melon ou de pastèque, des abricots ou une belle grappe de raisins… Ainsi, en plus d’être rassasiée et désaltérée, vous ferez le plein de vitamines et minéraux pour troquer votre peau d’orange contre une peau de pêche !

L’activité à la plage : votre activité favorite consiste à faire la crêpe au soleil, en alternant sur le dos et sur le ventre pour parfaire votre bronzage ? Stop ! La meilleure façon de bronzer uniformément c’est en bougeant !
Remplacez là donc par une marche pieds dans l’eau (très efficace contre les jambes lourdes et les problèmes de circulation), un beach voley, ou des raquettes avec vos enfants ou vos amis, quelques brasses dans la mer ou même des sports de glisses pour les plus sportifs ! Vous y gagnerez sur tous les fronts : dépense calorique, santé, et bronzage parfait !

En conclusion

Pour conserver la jolie ligne acquise au printemps et ne pas tomber bras ouverts dans les pièges de l’été, il suffit d’observer ces quelques conseils. Ainsi, sans faim ni frustration, vous finirez l’été en beauté !

Lise Lafaurie diététicienne à la Clinique du Poids

Facebook Google+ Twitter email Imprimer
>> Retour à la rubrique "Bien manger"
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Informatiques et libertés
 
© LeDietmed 2000-2017
Contactez-nous  |   Confidentialité  |   Notice légale  |   Responsabilité  |   Conditions générales de vente